Focus sur l’économie Sociale et solidaire

Partager

A lire aussi

Comment s’aménager un intérieur éco-responsable ?

6 conseils pour réussir sa rentrée avec Maison du tri

Comment aménager son jardin pour l’été ?

L’Économie Sociale et Solidaire, dite ESS, c’est quoi ? Un terme bien compliqué pour désigner un système en réalité tout simple mais malheureusement pas encore assez connu. Mais pas de panique, on va arranger ça dans cet article...

L’ESS : de quoi parle-t- on ? 

Le sigle ESS désigne une branche économique très originale : l’Économie Sociale et Solidaire. Ce modèle  est centré sur l’impact social, et suit des objectifs de solidarité et d'équité sociale. Il rassemble pas loin de 2,4 millions de salariés et 12 millions de bénévoles.  Avec 14% des emplois privés dans ce secteur, il représente 10% du PIB Français. (Source 1 et Source 2 )

C’est un système plutôt méconnu, mais croyez-le ou non, l’Économie Sociale et Solidaire a une longue histoire. Apparue au XIXe siècle, elle n’a cessé de se développer dans l’ombre. On lui doit quelques avantages que nous connaissons bien dont les mutuelles.

Elle a acquis un véritable statut avec la loi du 31 juillet 2014, votée pour soutenir et aider à développer cette branche de l’économie. Cette loi met en place des mesures pour définir des outils d’aide et de financement, lui fournir une sécurisation du cadre juridique, renforcer la capacité d’action des salariés...

Et parmi cela, elle reconnaît aussi l’ESS comme un ensemble réunissant : 

En effet, “économie sociale” et “économie solidaire” sont deux choses distinctes, on vous explique… 

Qu’est-ce qui définit une entreprise ou organisation solidaire ? 

L’objectif quotidien de l’ESS est de créer des emplois et développer une plus grande cohésion sociale. 

Les organisations et entreprises qui en font partie développent des produits et services qui réalisent des projets solidaires. Parmi leurs nombreux centres d’intérêt, on peut citer : 

Pour cela, les organisations et entreprises doivent adhérer à 4 grand principes :

L’objectif des acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire n’est donc pas lucratif. Alors il existe un cadre strict autour de leurs bénéfices, avec 3 règles d’or :

Toutes ces normes permettent aussi de s’assurer que ces organisations poursuivent réellement un idéal social et solidaire et non financier.

Maison du tri et les acteurs de l’ESS ?  

Maison du tri agit aussi avec les  acteurs de l’ESS, et contribue à les aider à développer des actions à la fois sur le plan social, environnemental et solidaire, cela vous surprend ? 

De nombreux services sont proposés par Maison du Tri avec les associations et acteurs de l’ESS, comme la mise en place de différents points de collecte près de chez vous, la mise à disposition  puis le réemploi de mobilier usagé en vue de sa revente à prix solidaire.

Par la même occasion, ces différents services permettent de redonner une activité à des personnes éloignées de l’emploi, de les professionnaliser dans un des postes développés par Maison du tri et Éco Mobilier, et de les (ré)insérer professionnellement.

En bref  

Pour résumer, l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) est un système économique apparu après la révolution industrielle. Ici, l’humain remplace le profit au centre des objectifs et toutes les missions doivent lui être bénéfiques. Pour éviter les dérives, des règles strictes et précises encadrent les organisations (notamment grâce à la loi du 32 juillet 2014) qui doivent elles-mêmes remplir des conditions pour adhérer à ce système. Mais l’ESS ne concerne pas que la France, il existe plus de 3 millions d’entreprises et organisations en Europe ! Et ce nombre continuera d’augmenter, car avec la crise sanitaire et les nouvelles consciences qui émergent (solidarité, soutien, transition écologique…), de nombreuses entreprises s’adaptent à ce nouveau contexte et intègrent l’ESS.

Publié le 25 novembre 2021 | Modifié le 30 novembre 2021