Dis-moi comment tu ranges… Et je te dirai qui tu es !

Partager

A lire aussi

Ranger, ça rend heureux !

La méthode de rangement magique de Marie Kondo

Comment désencombrer sa maison ?

On a tous une façon de ranger bien à soi. Et vous, quel type de rangeur(se) êtes-vous ? Plutôt maniaque ou bien adepte du rangement désordonné ? Sur la base de deux études, l’une conduite par Eco-mobilier en 2018*1 et l’autre par l’Ameublement Français en 2020*2, découvrez ci-après toutes les façons d’être rangeur(se) et de ranger !

Je suis un(e) rangeur(se) né(e)

D’après l’enquête conduite par Eco-mobilier en 2018 avec l’institut de sondage BVA, 87 % des Français(es) interrogé(e)s aiment que leur maison ou leur appartement soit bien rangé(e). C’est aussi pour 83 % des sondés, un espace que l’on cherche à optimiser. Le temps passé à entretenir et à aménager son espace est également un critère essentiel pour 65 % d’entre eux (elles). Ainsi, nombreux sont les Français(es) qui aspirent au rangement et à l’aménagement de leur maison. 

Je range avec méthode et de façon régulière

Vous aimez ranger avec méthode et efficacité ? Pour vous, le rangement de votre maison, c’est tous les samedis à 10h, sans exception ? Vous avez des années d’expérience de rangement et vous savez exactement comment vous y prendre pour atteindre vos objectifs sans perdre une seule minute de votre temps ? Vous faites alors partie, d’après l’étude conduite en 2020 par l’Ameublement Français avec l’institut Sociovision, des « pros du rangement », dont 17 % des personnes interrogées font partie. Toutes les étapes d’organisation, de nettoyage et de débarras sont réglées comme du papier à musique. Les solutions Maison du tri pour se débarrasser facilement de ses meubles, matelas, couettes et oreillers usagés devraient plaire à ces rangeurs(ses) ultra organisé(e)s !

Je range de façon perfectionniste 

Pour clarifier les choses dans votre tête et dans votre vie, vous avez besoin de faire un grand ménage de printemps hyper efficace et de tout ranger chez vous à la perfection ? Vous faites alors partie du profil « impliqués contrariés » identifié par l’étude de l’Ameublement Français. Leur méthodologie de rangement ? Une « quête permanente de perfectionnement », une recherche des « meilleures solutions de rangement et de méthodes de tris les plus efficaces ».  13 % des personnes interrogées lors de ce sondage se reconnaissent dans ce profil. Elles pensent qu’en rangeant, elles « mettent de l’ordre dans leur tête et dans leur vie. ». Grâce à la carte de géolocalisation Maison du tri pour trouver où donner ou recycler les meubles, matelas, couettes et oreillers usagés, ce profil de rangeur(se) ira encore plus loin dans la perfection en gagnant encore plus en efficacité !

Je suis un peu, beaucoup, passionnément désordonné(e)

Je range.... avec modération

Si vous êtes du type à ranger uniquement lorsque le week-end arrive, ou lorsque vous recevez des amis ou de la famille chez vous, alors vous faites partie, selon l’étude de l’Ameublement Français, des « cools du rangement », qui constituent 30% des personnes interrogées. Celles-ci rangent ainsi le plus souvent pour donner une bonne image à travers une maison impeccable, par respect pour leurs invités, pour qu’ils se sentent bien chez elles ou pour éviter les piques et critiques de belle-maman. Lors de ces rangements ponctuels, vous pouvez gagner du temps en vous débarrassant des produits dont vous n’avez plus d’utilité rapidement près de chez vous, grâce aux solutions Maison du tri !

Je ne range jamais  

Ranger est pour vous à la fois inutile, superflu et une perte de temps ? Vous mettez un point d’honneur à vivre dans le désordre le plus complet et vous aimez ça ? Vous vous reconnaîtrez peut-être dans le profil « bordéliques désinvestis » identifié par l’étude de l’Ameublement Français. 13% des sondés font également partie de cette catégorie. Pour eux « le lien entre rangement et bien-être est faible ». Si néanmoins un jour, ranger vous semble désormais une option, Maison du tri sera là pour vous aider à désencombrer facilement votre intérieur !

Je range mais c’est le désordre !

Vous avez beau ranger, nettoyer, aménager, réaménager, rien n’y fait, vous avez toujours l’impression de vivre dans le désordre ? Même en adoptant mille et une stratégies pour camoufler un rangement approximatif, rien n’y fait, votre maison parait toujours sens dessus dessous ? C’est le cas aussi de 11% des personnes interrogées dans le cadre de l’étude de l’Ameublement Français et qui constituent la catégorie « habitués du joyeux bazar ». Pour ce profil de rangeurs(ses), « ranger fait partie de leurs routines et cependant ils ont tout le temps l’impression de vivre dans le bazar ». 

Je garde tout et mes objets m’envahissent !

Vous aimez tout conserver, tout garder, y compris cette chaise qui n’a plus que trois pieds, cet oreiller qui a perdu toutes ses plumes ou encore ce vieux matelas qui ne vous sert plus depuis 10 ans ? L’idée même de vous séparer du moindre objet de votre maison vous fend le cœur ? Vous faites alors partie de la catégorie des « gardeurs », identifiée dans le cadre de l’étude conduite par Eco-mobilier et BVA. Selon cette enquête, 1 Français(e) sur 4 est un(e) gardeur(se). Chacun possède en moyenne 58 meubles, soit 1600 kilos et n’a pas le désir de s’en défaire. 

Dans l’étude de l’Ameublement Français, les « gardeurs » sont nommés « accumulateurs débordés ». Plutôt que de trier régulièrement leurs affaires, ils les conservent et finissent par être littéralement envahis par leurs meubles et objets ! Le rangement s’avère alors plus que complexe, voire impossible ! Vos proches ont réussi à vous convaincre de vous séparer de quelques meubles, matelas, couettes et oreillers que vous stockez chez vous depuis des lustres ? Découvrez juste ici toutes nos solutions pour vous aider à vous en débarrasser.

*1Etude conduite pour Eco-mobilier par l’institut de sondage BVA auprès de 1 500 ménages représentatifs de la population française, de septembre à décembre 2018. Dans chaque foyer, l’enquêteur a inventorié les meubles, pièce par pièce, y compris les garages, greniers et abris de jardin. Puis il a interviewé un membre du foyer sur le nombre de meubles dont il s’est débarrassé, ceux dont il souhaite se défaire à court, moyen ou long terme. Enfin, chaque foyer a répondu à un questionnaire portant sur ses pratiques et son lien avec ses meubles.

*2Etude réalisée par Sociovision, institut spécialisé dans le suivi et l’anticipation des valeurs, des modes de vie et de consommation, pour l’Ameublement Français, organisation professionnelle qui rassemble 350 entreprises françaises de la fabrication d’ameublement et de l’aménagement des espaces de vie. Méthodologie : enquête quantitative réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1 514 individus, représentatif de la population française âgée de 18 à 70 ans. Le recueil des données a eu lieu du 3 au 11 octobre 2019.

Publié le 21 septembre 2020 | Modifié le 22 octobre 2020

Aidez-nous à améliorer notre site

Ces cookies nous permettent d’analyser votre navigation et de mesurer l’audience de eco-mobilier.fr en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.

Partagez ce qu’il vous plaît

Les cookies des réseaux sociaux vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces personnes ce que vous aimez (bouton J’aime de Facebook par exemple).